La Jeunesse de Frank Gooz: Les Nuits Spectrales 84

En 1984, Frank Goolz avait tout juste 13 ans, et déjà, sa vie n'était pas banale. 
Cet été là, comme tous les autres étés, ses parents l'avaient envoyé en France, chez sa tante Patricia "Trish", Baronne de Goolz.
Seulement cet été là, contrairement aux étés précédents, il vit son tout premier fantôme.
Résolu une affaire de meurtre vieille de 40 ans.
Échappa à la mort une demi-douzaine de fois.
Se fractura le bras. 
Et apprit que ce qui est mort peut revenir à la vie - et que tout ce qui vit finit toujours par mourir.
Oh, et, aussi... Il rencontra et tomba follement amoureux de Nathalie - qui devait devenir son épouse et la mère de ses deux filles bien des années plus tard.

* *
*

Patricia "Trish" Baronne de Goolz était une femme excentrique, la dernière survivante de la branche française de la famille Goolz, et de loin la bien plus farfelue.
Après le décès de son père, elle hérita du Château de Goolz, une énorme battisse médiéval perdue au beau milieu de nulle part, dans une forêt  oublié de l'Indre et Loire.
C'était une femme indépendante, fière et libérée. Elle était aussi très maternelle et transforma immédiatement le château en une colonie de vacances où des adolescents du monde entier venaient faire de l'équitation.
Elle n'avait ni marri ni compagnon. Elle aurait voulu être mère, mais malheureusement ne pouvait pas avoir d'enfant. Quant à avoir un marri, elle aurait plutôt bu de l'acier liquide.
Elle avait de drôles de croyances.
Lisait le futur dans les cartes du tarot. 
Convoquait les esprits de ses ancêtres pendant des séances de spiritisme qu'elle organisait dans les boudoirs du château.
Elle étudiait toute sorte de vieux livres et manuscrits dans son  hallucinante bibliothèque.
Elle parlait souvent d'alchimie et se prétendait un peu sorcière. 
Souvent, on pouvait la surprendre seule dans les bois au abord du château, à l'aube, se parlant à elle-même ou à des créatures invisibles, utilisant un langage inconnu.
Elle passait ses après-midis à cueillir des plantes sauvages et guérissait les enfants avec des potions parfaitement dégoutantes.
Elle était incroyablement généreuse. Elle ne prenait de l'argent qu'aux parents très aisés qui pouvaient payer sans problème un séjour à leurs enfants. Tous les autres, la grande majorité d'entre eux, elle les  invitait gratuitement. 
Elle connaissait des tas d'histoires d'horreur et savait les raconter comme personne, surtout le soir après le diner, quand les résidents du château se réunissait autour d'elle près de la cheminée de la grande salle.
Frank Goolz adorait Trish. Adorait sa douceur et son originalité. Et il adorait plus que tout le Chateau de Goolz et chacun de ces étés magiques passé en France, où, auprès de sa tante, il se sentait plus à la maison que chez ses propres parents à Boston.


* *
*

"Ils ont l'air de bien t'apprécier," furent les tout premiers mots que lui dit Nathalie. Elle parlait des chevaux.
Frank Goolz était dans l'étable, à l'aube, scellant les plus dociles pour les nouveaux arrivés de la veille. Nathalie était une de ces nouveaux arrivés.
"Je t'ai vu, hier soir," dit-elle. "Il faisait nuit noire dehors et pourtant tu étais devant le château entrain de..." elle imita un cheval au galop avec ses doigts.
"J'aime bien ça, galoper dans la nuit," furent les tout premiers mots que Frank Goolz dit à Nathalie.

Comments

Popular posts from this blog

Les Aventures de Suzie: Le Coffre du Croque-Mitaine (Chapitre#1)

Le Journal d'Ilona Goolz: La Ferme aux Mille Zombies du Docteur Ivanovic (Chapitre#1)

Mes Voisins les Goolz, Sale Nuit Pour les Terreurs