Les Aventures de Suzie: Le Coffre du Croque-Mitaine (Chapitre Final)


Dans le Chapitre#1: Un coffre recouvert de mots étranges et ésotériques est délivré chez les Goolz. Suzie reste seule à la maison pendant que son père part acheter les outils nécessaires pour l'ouvrir. Il lui dit de ne surtout pas s'en approcher en son absence. Malheureusement (heureusement?), Suzie découvre une vieille clé cachée dans un compartiment secret du coffre et l'ouvre immédiatement pour découvrir quel monstre sommeille à l'intérieur. (Lire le Chapitre#1)

*  *
*

"Oups!" s'exclama Suzie, une fois passée l'onde de choc. 
Elle venait tout juste de retirer le cadenas de l'étrange coffre, et BOUM, la porte s'ouvrit violemment sur elle, l'envoyant valdinguer au sol. Elle se redressa juste à temps pour voir une chose rapide, poilue et brune sortir de sa prison et aller se réfugier sous une armoire.
D'abord, elle pensa qu'il s'agissait d'un vieux singe tout miteux. Puis, en se penchant tout près du sol pour mieux la voir, elle se rendit compte que la créature avait des mains, des griffes, une grande bouche pleine de longues dents pointues, un visage presque humain avec un nez énorme et d'immenses yeux noirs et globuleux. Son corps animal n'était pas bien grand, comme un big-foot nain ou un Cro-Magnon miniature.
"Ça, c'est pas un singe," dit-elle, se tournant vers la porte, se demandant si elle pouvait s'échapper du bureau de son père avant que ce monstre décide de l'attaquer. Elle se leva et, d'un bond, se précipita dans le couloir. La créature s'extirpa de sa cachette et bondit à son tour pour la chopper dans ses griffes.
"Mange ça!" cria Suzie en lui claquant la porte au nez, et BANG, le monstre se la prit dans les dent, meuglant de douleur et de frustration.
"Je te propose de rester tranquillement dans le bureau de papa jusqu'à ce qu'il revienne," Suzie dit au monstre à travers la porte.
Mais la poignée se mit à tourner.
"Je déteste quand les monstres ont des mains humaines!"
La porte s'ouvrit et le monstre se jeta dans le couloir, tout juste devant Suzie, lui barrant la route vers les escaliers. Elle se mit à courir dans l'autre sens.
"Je savais que j'aurai du m'entrainer plus souvent avec ce truc-machin là!" Dit-elle à voix haute, s'adressant à une Ilona imaginaire, et se précipitant vers le vieux monte-plat qui se trouvait à l'autre bout du couloir. Elle s'était déjà mise dedans et avait monté et descendu les étages jusqu'à ce que sa grande sœur décrète que c'était un jeu bien trop dangereux.
Elle ouvrit la trappe du monte-plat. Heureusement, la minuscule cabine de bois se trouvait encore à l'étage. Elle se glissa dedans et referma la trappe alors que le monstre se précipitait après elle, ses longues griffes des pieds et des mains tambourinant un effroyable CLIQUETIS-CLAQUE sur le parquet de bois.
"Aller, adieu le pas beau," dit-elle, en attrapant une des deux cordes qui pendait devant la cabine. Elle tira sur celle qui la ferait descendre vers la cuisine. Elle était déjà hors de portée quand la créature ouvrit la trappe au dessus d'elle. Elle était à moitié chemin lorsque la cabine s'immobilisa. Puis la corde lui échappa des mains alors que la cabine se mit à remonter.
"Et Merrrr-credi!," dit elle en rattrapant la corde et en essayant de résister aux efforts du monstre qui faisait de son mieux pour faire remonter son repas. Elle parvint à bouger dans l'espace exiguë et à se pencher dans l'interstice entre la cabine et du mur pour voir le monstre. La créature la regardait de ses yeux immenses tout en tirant sur la corde. Un filet de bave blanchâtre pendouillait à sa gueule.
"Beurk! Dégoutant!" cria-t-elle, quand une grosse goutte de salive de monstre atterrit sur sa main.
Elle tira sur la corde et l'envoya balancer dans le visage de la créature, cinglant violemment un de ses yeux gigantesques. La créature hurla, tomba en arrière et lâcha la corde du monte-plat.
Suzie en profita pour tirer sur la corde de toute ses forces, et aussi vite que possible. Elle se retrouva dans la cuisine en un temps record. Elle ouvrit la trappe et s'extirpa de la cabine à toute vitesse. Elle atterri sur le sol de la cuisine et se tourna juste à temps pour voir la cabine redécoller vers l'étage. "C'était moins une."
Elle entendit les hurlements de l'étrange créature découvrant que le monte-plat était vide et que son casse-croûte avait filé. 
"Ça t'apprendra à t'en prendre à un Goolz!" Elle regarda autour d'elle, cherchant un moyen de s'échapper. Les CLIQUETIS-CLAQUES des griffes du monstres descendant les escaliers à toute allure ne lui laissait que peu de temps. 
Tiens, voilà un autre truc qu'Ilona ne voulait pas que je fasse, pensa-t-elle, se tournant vers la chute à linge dans un coin de la cuisine. Elle soupira, se rendant compte à quel point sa grande sœur ne lui avait pas permis de s'entrainer suffisamment à une attaque de monstre au nom de la prudence. Elle se mit à courir vers la chute et se jeta dedans tête première alors que le monstre venait de se précipiter dans la cuisine.
La chute fut courte et plutôt drôle et pas trop douloureuse à l'atterrissage, le chariot à linge étant à moitié plein de grosses serviettes et de draps amortissants le choc. 
Elle bondit hors du chariot en se frottant l'épaule sur laquelle elle avait atterrit. Elle donna un coup de pied au chariot, l'envoyant rouler à l'autre bout du sous-sol.  Un plan génial pour se débarrasser du monstre germa à la vitesse lumière dans sa tête. Elle attrapa la poignée d'une vieille malle de métal que son père stockait là et la tira sous la chute. Elle n'eut même pas le temps de retirer les objets étranges que contenait la malle avant que le monstre s'écrase dedans lamentablement. Il se mit à geindre de douleur puis se redressa pour regarder dans quel piège il était tombé. Son regard s'arrêta sur Suzie.
Elle lui fit un clin d’œil malicieux,"Touché-coulé, Machin-truc."
BONG! Elle referma le couvercle de métal sur sa tête, l’assommant pour de bon. Elle ferma les deux loquets de chaque côté de la malle et s'assit dessus.
"Bon, on s'est bien amusés toi et moi, mais maintenant, va falloir penser que papa va pas tarder à rentrer." Elle se leva et s'approcha de l'établi où son père avait posé le cadenas qu'il utilisait pour fermer la serrure central de la malle.

* *
*
Quand son père rentra de la quincaillerie, Suzie était assise sur la dernière marche, tout en haut des escaliers, exactement là où elle se trouvait lorsqu'il était sorti. Il portait maintenant un gros sac plein d'outils dans une main et un pied-de-biche tout neuf dans l'autre.
"Tout va bien, chérie?" lui demanda-t-il en passant à côté d'elle.
Elle haussa les épaules. "Ouais. Tranquille. R.A.S."
Elle resta assise là, le laissant aller seul dans son bureau. Elle entendit le sac d'outil tomber parterre. "Suzie!"
Elle chercha dans sa poche et attendit qu'il sorte de son bureau pour lui montrer la clé de sa malle. "Est-ce que tu serais moins en colère si je te disais que j'ai enfermé un monstre gravement dangereux dans la cave après l'avoir combattu valeureusement?"
Il s'approcha d'elle et lui prit la clé.  "Oh, ma Suzie," dit-il en se penchant pour l'embrasser tendrement sur la tête. Tiens. Voilà ta punition. Il se mit à redescendre les escalier, clé de la malle en main.
"Papa?" demanda-t-elle en se levant. 
Il s'arrêta et se tourna vers elle. 
"Tu devrais prendre ton pied-de-biche. Et peut-être un marteau." Elle donna un coup de menton vers le bureau où il avait laissé ses nouveau outils. "C'est un monstre un peu turbulent."
Le cri étouffé du monstre raisonna dans toute la maison comme s'il venait juste de se réveiller de son K.O. 
"Je connais une créature encore plus turbulente que ce monstre," dit il, lui posant un nouveau baiser sur sa tête en repassant devant elle pour retourner dans son bureau s'équiper avec de quoi calmer le Croque-Mitaine.

Comments

Popular posts from this blog

Les Aventures de Suzie: Le Coffre du Croque-Mitaine (Chapitre#1)

Le Journal d'Ilona Goolz: La Ferme aux Mille Zombies du Docteur Ivanovic (Chapitre#1)

Mes Voisins les Goolz, Sale Nuit Pour les Terreurs