Les Aventures de Suzie: Le Coffre du Croque-Mitaine (Chapitre#1)


Il était une fois un étrange coffre de fer dont la porte était couverte de mots Latins, Grecs et Araméens.
"Suzie, ne touche surtout pas à ce coffre jusqu'à ce que je revienne. C'est dangereux, ma chérie," Frank Goolz dit à sa fille, alors que les livreurs le posèrent sur le sol de son bureau.
"En tout cas, c'est sacrément lourd ce machin là," dit l'un d'eux, essuyant la sueur sur son front et reprenant son souffle.
"Qu'est-ce qu'il y a là-dedans? Des lingots d'or?" demanda l'autre en frottant ses mains endolories.
"Non, ce n'est certainement pas de l'or," leur répondit Frank Goolz, les invitant à sortir de son bureau."Même si ce coffre m'a coûté une véritable fortune."
"Tant qu'il y a pas un cadavre dedans!" plaisanta l'un des hommes en descendant les escaliers qui menait au hall d'entrée de l’hôtel particulier des Goolz.
"Un cadavre! Ça, ça serait intéressant." Frank Goolz leur donna à chacun un généreux pourboire et leur ouvrit la porte d'entrée. "Mais ce qu'il y a l'intérieur de ce coffre n'est certainement pas mort. Du moins je l'espère."
Il mit son long manteau noir et se tourna vers Suzie qui les observait  assise sur la dernière marche en haut de l'escalier. "Je dois aller acheter des outils pour ouvrir le coffre, j'en ai pour cinq minutes."
Elle hocha la tête.
"Et Suzie," dit-il juste avant de refermer la porte d'entrée. "Ne t'approche pas du coffre. Jusqu'à ce que je sois de retour. D'accord?"
Elle hocha la tête à nouveau.
Elle compta jusqu'à 10 après qu'il eut refermé la porte puis alla dans la chambre d'Ilona d'où elle avait une bonne vue sur leur rue et une partie de Prospect Park. Elle vit son père s'éloigner puis disparaitre dans une allée du parc. Elle se remit à compter jusqu'à 10 avant de se précipiter dans son bureau.
Ne touche pas. C'est Dangereux. De l'or. Un cadavre. Ne t'approche pas. Autant de mots magiques et irrésistibles qui lui aurait fait sauter la porte à la dynamite pour découvrir ce qu'il se cachait à l'intérieur.
"Toi et moi, on est tout seul à la maison," dit-elle au coffre en s'agenouillant tout à côté. Elle frappa trois coups secs sur la porte et se pencha pour coller son oreille contre le métal glacé. Elle ferma les yeux et se concentra. "Je suis sûr qu'il y a un monstre là-dedans," dit-elle à haute voix. "Sois pas timide. Fait un bruit. Bouge. Gratte. Grogne, quoi."
Elle prit le cadenas qui scellait le coffre dans ses mains. Il était très lourd et complètement rouillé. "Ceux qui t'ont enfermé là-dedans voulaient vraiment pas que tu sortes." Elle tira dessus. "Je suis désolée de te dire qu'on va devoir attendre Papa et ses outils avant de te faire sortir de là."
CLIC! lui répondit le coffre.
Suzie se redressa. Un petit clapet secret, invisible un instant avant, venait de s'ouvrir au sommet du coffre.
"Tu veux vraiment sortir, hein?" Elle attrapa ce qui se cachait dans ce petit compartiment et en sorti une vieille clé toute rouillée. 
"Écoute, le coffre. Une partie de moi veut attendre que Papa revienne avant de t'ouvrir. Mais l'autre partie vient de lui taper sur la tête et va t'ouvrir tout de suite."
Elle enfonça la clé dans le cadenas
Puis s'arrêta un micro-instant. 
Quelles sont les chances pour que Papa achète un monstre terriblement dangereux qui vit enfermé dans un vieux coffre puis le ramène à la maison, se demanda-t-elle.
"En fait, y a de grande chance qu'il fasse un truc pareil," dit-elle à voix haute et tourna la clé.

Lire le Chapitre Final

Comments

  1. J'en ai entendu parler. Mon ami a dit qu'il lisait quelque chose de similaire à https://nexter.org/fr/

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

Le Journal d'Ilona Goolz: La Ferme aux Mille Zombies du Docteur Ivanovic (Chapitre#1)

Mes Voisins les Goolz, Sale Nuit Pour les Terreurs